UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 13 septembre 2012

Le CNP suspend six journaux de l'opposition

presse.jpg


Les journaux bleus ne sont pas visisbles dans les kiosques  depuis ce jeudi. La raison, Le Nouveau Courrier, LG Info, Le Temps, Aujourd'hui, Le Quotidien d’Abidjan et l'Alternative (nouveau né depuis samedi dernier) ont été suspendus.

Après le quotidien Notre voie suspendu depuis samedi dernier, Le Nouveau Courrier, LG Info, Le Temps, Aujourd'hui, Le Quotidien d’Abidjan et l'Alternative (nouveau né depuis samedi dernier) vont à leur tour purger une suspension de six parutions. Six quotidiens proches de l’opposition ajoutés à Notre Voie, cela fait sept, tous suspendus par le Conseil National de la Presse. La décision est tombée mercredi nuit ne manque pas déjà de faire couler beaucoup d'encre surtout en ce moment où le pays est en quête de stabilité et de paix par une réconciliation nationale qui tarde à trouver ses marques. 

Le motif évoqué par le CNP, la diffusion collective de photos "soutenues par des légendes" qui "affublent" les détenus politiques proches de l’ancien président Laurent Gbagbo, la diffusion  "de titres de Premier ministre et ministre".

Le cas du journal l'Alternative issu de la même maison d'édition que le quotidien Notre Voie suspensdu depuis vendredi dernier, est particulier (suspension de deux semaines) est du au fait que le CNP estime que  comparé à Notre voie "Elle a un ours publication identique à celle de Notre Voie avec la même équipe rédactionnelle, le même site internet et la même adresse email", affirme le CNP.

L'organe de régulation de la presse parle de "défiance" et de "sédition" qu’il "ne saurait tolérée", qui "contribue sciemment" à "entretenir dans l’esprit des populations, l’existence d’un bicéphalisme au sommet de l’Etat" selon son communiqué.


Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

dimanche, 09 septembre 2012

Côte d'Ivoire: Le journal Notre Voie suspendu pour six parutions

journal, quotidien, notre voie, Abdoulaye Villard Sanogo, Gbagbo, ministres, presse, suspensions, parutionLe quotidien Notre Voie est suspendu pour six parutions par le Conseil National de la Presse.

Le quotidien Notre voie, proche du Front Populaire Ivoirien (FPI), est suspendu pour une durée de six parutions. Ainsi en a décidé l`organe de régulation de la presse écrite, le Conseil national de la presse (CNP). La décision a été prise vendredi dernier et le journal n'a pas paru samedi. Le comuniqué du CNP indique ceci: "Le Collège des membres du Conseil national de la presse décide la suspension du quotidien Notre Voie pour six parutions (...). Il est fait défense à tout imprimeur d`imprimer sous quelque forme que ce soit le quotidien Notre Voie pendant la durée de la mesure de suspension".

Comme motif de cette décision, la publication par le dit quotidien de "photographies de personnalités du régime déchu, actuellement aux arrêts", précise le communiqué du CNP. L'organe reproche aussi le fait que les articles en rapport avec ces personalités portent des légendes avec la mention des postes  qu`elles ont occupé pendant la crise postélectorale. "En publiant ces légendes, le quotidien Notre Voie entretient le sentiment de l`existence de deux gouvernements en Côte d`Ivoire", en a ainsi décidé le CNP.

En retour Abdoulaye Villard Sanogo, directeur de rédaction de Notre Voie a indiqué à l'AFP que "Ce n`est que parce que le CNP veut participer à l`éradication de tout ce qui sent encore Gbagbo qu`il nous suspend. Nous n`avons jamais donné le sentiment qu`il y a deux gouvernements, nous écrivons +Gbagbo, ex-chef d`Etat. C`est de la mauvais foi manifeste", a déclaré le responsable de la rédaction du quotidien.
Le groupe la Refondation, éditeur du journal Notre Voie est en difficulté d'autant que son hebdomadaire satyrique Bolkotch a vu sa suspension confirmée. Le groupe a fait appel mais n'a pas eu gain de cause.


 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE