UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 10 octobre 2013

Situation des Dozos en Côte d’Ivoire : l’ingrédient idéal pour un désordre certain

Alassane Ouattara, dozos, nord, militaires, crise, Laurent Gbagbo, violences, Paul Koffi Koffi, problème, chasseurComme un couteau à double tranchant, les Dozos, combattants lors de l’assaut final pendant la crise post électorale, blesse à présent celui à qui ils ont servi. Du nord de la Côte d’Ivoire à Abidjan et ses immeubles, le changement de cadre était total.

La guerre étant terminée, la course à la réinsertion était lancée. Mais pas pour tous, parce que le cas des dozos est plus complexe et la frustration et l’impatience ont germé et grandi dans les rangs de ces chasseurs traditionnels devenus citadins. L’impatience et la frustration font place désormais à une vague de violences avec pour mis en cause ces dozos. Plusieurs morts dans les rangs des forces de sécurité à l’intérieur du pays et cela a suffi à faire monter au créneau Paul Koffi Koffi, ministre délégué à la défense. Celui-ci, a demandé le retour aux sources pour ces ex combattants devenus encombrants. Les dozos eux ne l’entendent pas de cette oreille exposant les populations et les forces de défense et de sécurité aux humeurs de ceux-ci. L’insatisfaction militaire est le plus souvent source de souci or les Dozos ont joué le rôle des militaires, la prudence dans la gestion de ce dossier doit être grande. Mal gérer ce dossier pourrait être préjudiciable pour tous. Ce problème est un élément clé pour une insécurité dans le pays.

Les souvenirs de la période « Zinzin baéfouè » ressurgit dans les esprits en voyant la tension qui monte chaque jour entre les autorités militaires et politiques et les Dozos.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

 

samedi, 18 mai 2013

ELEPHANTS : SIDY DIALLO-LAMOUCHI-DROGBA, LE MENAGE A TROIS SEMBLE VOLER EN ECLATS

dorgban éléphants,sélection,sidy diallo,lamouchi,problème,yaya touré,presse,crise,matchesDepuis la débâcle des Eléphants de Côte d’Ivoire à la dernière Coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud, Didier Drogba a disparu du radar de la séléfanto. La spéculation à ce sujet a enflé au point que les sceptiques qui parlaient de désamour entre Sidy Diallo et le buteur ivoirien semblent avoir raison. Après avoir été écarté lors du dernier match éliminatoire de l’équipe nationale comptant pour la prochaine coupe du monde, le buteur de Galatasaray est de nouveau absent de la liste de Sabri Lamouchi pour les prochains matches contre la Gambie et la Tanzanie.

Si lors du précédent match face aux gambiens, on avait évoqué la méforme du Drogba à la dernière CAN, cette fois l’opinion nationale s’interroge sans trouver de réponse surtout au vu des dernières prestations de l’ancien joueur de Chelsea avec son nouveau club.

La presse nationale a évoqué un problème Drogba-Sidy après « l’éternel  problème » Drogba-Yaya. Mais si Sidy Diallo, est décidé à pousser Drogba vers la sortie, il a l’homme  idéal pour ses idées : Lamouchi. Alors que personne n’était d’accord avec le choix du franco tunisien pour diriger les pachydermes ivoiriens, le président de la FIF avait défendu bec et ongles son option « stagiaire ». De nombreux observateurs avaient craint une poigne tendre et un probable manque d’autorité de la part de l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille sur une équipe d’expérience avec de tels noms.

Avec Drogba de côté, les choses s’allègent pour le sélectionneur des Eléphants. Désormais les jeunes loups aux dents longues sont les remplaçants de celui qui constitue l’une des satisfactions du football moderne en Côte d’Ivoire. Et c’est sans doute mieux pour ce ménage dans lequel Didier Drogba semble déranger désormais.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE