UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

mercredi, 08 juin 2016

Côte d'Ivoire: Quand l'essentiel n'intéresse personne!

constitution, Gbagbo, Ouattara, Abidjan, Côte d'Ivoire, électionVoilà que les procès Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé à la Cour pénale internationale ainsi que celui de Simone Gbagbo à Abidjan ont fait place depuis quelques semaines à l'affaire de "la révision de la constitution".  Aujourd'hui toutes les énergies sont focalisées et ont "volé" la vedette aux célèbres détenus de la crise post-électorale de 2011 en Côte d'Ivoire.

A la une des journaux et dans les petites causeries de quartiers, on ne parle que de "révision de la constitution". A ce sujet, le Président Alassane Ouattara en quête de consensus sur la question a reçu l'opposition politique sans succès (pour le moment). Et pourtant (mille fois... et pourtant), les microbes aujourd'hui appelées "enfants en conflit avec la loi" sévissent dans les rues abidjanaises (pour le moment). Et pourtant, la cherté de la vie est une réalité devant laquelle tout le monde est devenu stoïque tant l'indifférence et l'inaction des autorités sont flagrantes. Blé Goudé, justice, quotidien, Ivoiriens

Voilà l'essentiel pour les Ivoiriens et pour les Abidjanais en particulier, il ne s'agit pas de débattre sur comment réviser la constitution. Il ne s'agit pas d'en faire l'affaire de l'année alors que les Ivoiriens dans leur ensemble attendent sécurité et remplissage du panier de la ménagère à son retour du marché.  

Là où tous les pays et gouvernements pensent développement, l'heure est "chez nous"  aux spéculations à impact zéro sur le quotidien des populations. Tout le monde est devenu juriste, constitutionnaliste ou même politicien...

L'essentiel c'est le quotidien des populations. Des populations qui elles mêmes gagneraient à être préoccupées par leur quotidien que par les valses politico judiciaires qu'offrent les joueurs de la  "politique FC de Côte d'Ivoire". 

 

Williams F. Akiré

@WilliamsAKIRE

dimanche, 20 octobre 2013

Politique nationale : Alassane Ouattara parti pour « s’éterniser »

Alassane Ouattara, politique, construction, pont,  oeuvre, projet, développement, Solution, partiSi Alassane Ouattara semble éternelle du fait de sa signature sur des coupures de billets de banques alors qu’il était gouverneur de la BCEAO, il semble décider à marquer la Côte d’Ivoire et ce pour toujours. ADO a décidé de s’éterniser dans les esprits par ses actions, par ses actions de développement.

Construction du troisième pont, construction de l’échangeur de la riviera 2, l’achèvement de l’autoroute du nord sur Yamoussoukro, voilà autant d’œuvres par lesquelles le champion du RDR se rendra éternelle. Car si la Basilique et d’autres gros œuvres du pays sont à mettre à l’actif d’Houphouët Boigny, si le pont 7ème tranche-8ème tranche est à attribuer à Laurent Gbagbo par exemple, le troisième pont tant attendu pourrait à lui seul marquer les esprits après le passage de Monsieur « Solution ». Cette œuvre porte déjà son empreinte et à sa finition, sa patte sera encore plus forte.

Avec le changement de dénomination de l’Université de Bouaké, Alassane Ouattara avait déjà lancé les choses. L’Université Alassane Ouattara est désormais là et même si cela a fait jaser, ADO a marqué le temps et le monde universitaire. Des milliers de diplômes porteront la marque « Université Alassane Ouattara » Si sur la gestion du pouvoir, rien ne dit qu’Alassane Ouattara veut s’éterniser, mais du point de vue développement et social, le président de la République actuel est bien parti.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE