UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

mardi, 09 avril 2013

MUNICIPALES ET REGIONALES 2013 : LA VALSE « DES CAMELEONS POLITIQUES »

vote.JPGAttitudes subversives et rebelles, indiscipline, conversion ou ralliement à d’autres courants politiques, le contexte actuel des élections couplées municipales et régionales en Côte d’Ivoire met en lumière toutes sortes de machinations de la part « des caméléons politiques ». Le sens véritable de l’activité politique se trouve incompréhensible quand des hommes politiques mangent leur totem comme le dit l’ivoirien lambda. Ce qui répugnait devient l’objet d’un désir fou, d’une convoitise à couper le souffle.

De l’éléphant à la case, de la case à la neutralité ou encore de l’arc en ciel vers un arc avec des couleurs en moins, « les caméléons politiques » sont là, à la fête. Ils n’ont qu’une seule idée en tête, les voix des électeurs, la course d’une sécurité sociale ou d’un mérite mal reconnu dans la famille d’origine. « Les caméléons politiques » renient donc leurs origines pour le parent le mieux loti.


Les mouvements ou le « mercato » politique a vu sa matérialisation au cours des différentes cérémonies d’investiture des candidats aux scrutins du 21 avril prochain. Certains ont suscité l’étonnement tandis que d’autres n’ont pas surpris car, leur jeu de séduction et de drague de leur chapelle actuelle étaient bien visibles. D’autres ont choisi de porter leur nom de famille à un premier examen et ont décidé de le renier à un second.élections, municipales, candidats, Alassane, Ouattara, partis, politique, caméléons, valse, séduction, indiscipline, votes


Une expression populaire dans le pays dit qu’ « on sèche son habit où le soleil brille » et « les caméléons politiques » l’illustrent avec succès. La valse « des caméléons politiques » est lancée, le rythme est endiablé, les électeurs, juges d’un jour guettent eux aussi.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@williamsAKIRE

dimanche, 31 mars 2013

PDCI RDA / Municipales : Aby Raoul investi candidat à Marcory

 PDCI RDA, Djédjé, Mady, Akossi, Bendjo, Bédié, municipales, Helms, investiture, ambitions, Aby, Raoul, MarcoryAprès tous les débats et négociations pour une candidature unique pour le PDCI RDA à Marcory, Aby Raoul a été investi ce samedi 30 mars pour la course à la mairie de Marcory.

Le cérémonial d’investiture de la tête de liste « Ensemble agissons pour Marcory » était l’affaire d’Alphonse Djédjé Mady, secrétaire général du PDCI RDA et d’Ernest Nkoumo Mobio, membre du conseil politique du parti. Pour l’occasion, le stade Vatican du quartier KBF de Marcory a refusé du monde.

Fils du village d’Anoumabo donc de la commune, Aby Raoul espère le retour de l’ascenseur après ses actions pour les populations de Marcory. « Rendez à César ce qui est à César ! Rendez à Aby ce qui est à Aby ! », a-t-il lancé comme premiers mots juste après son investiture.  Celui qui est le premier parrain du Groupe Magic Système se dit « Serein parce que la peuple de Marcory est un peuple intelligent. Il n’est pas un peuple amnésique. Il n’est pas possible que celui qui était avec vous pendant dix ans, qui a semé avec vous, au moment de la récolte n’ait pas ce qui lui revient. »

La situation tumultueuse de ce contexte électoral au sein du PDCI RDA de Marcory était aussi sur toutes les lèvres à cette cérémonie. Pour les cadres qui ont refusé l’option d’une candidature unique au sein du parti au profit du statut d’indépendant, tous ceux qui ont pris la parole à cette cérémonie, ont souhaité un voté sanction de la part de la population.

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@williamsAKIRE