UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 14 novembre 2013

M23 out: RDC 1 / Instabilité 0

M23, RD Congo, militaires, rebelles, Nord  Kivou, Joseph Kabila, instabilité, RwandaBonne nouvelle à Kinshasa avec la défaite du M23 face à nos forces” c’est en ces termes que s’exprimait Robert Mwila, journaliste de Raga TV en République Démocratique du Congo. Et oui les nouvelles sont vraiment bonnes quand on sait les soucis et les dégâts causés par cette rébellion pro rwandaise au pays de Joseph Kabila. C’est donc une bataille de gagné par Kinshasa dans son combat contre l’instabilité car dans ce pays aux immenses richesses la paix n’est pas chose simple à voir passer sur tout le territoire.

Même si certains parlent d’intervention onusienne dans l’épilogue de cette guerre contre le M23, le régime en place peut se réjouir de ce qui est en réalité l’une des étapes pour la conquête de la paix partout en RDC et pour le développement que mériterait ce pays au vu de ses potentialités.

Mais avec le M23 K.O, il y a d’autres groupes armés source de désordre et d’insomnie pour le pouvoir.  Dans ce « match » qui l’oppose à l’instabilité, la RDC vient d’inscrire un but d’une importance capitale mais les yeux restent ouverts pour les prochains bruits de bottes.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

 

jeudi, 10 octobre 2013

Situation des Dozos en Côte d’Ivoire : l’ingrédient idéal pour un désordre certain

Alassane Ouattara, dozos, nord, militaires, crise, Laurent Gbagbo, violences, Paul Koffi Koffi, problème, chasseurComme un couteau à double tranchant, les Dozos, combattants lors de l’assaut final pendant la crise post électorale, blesse à présent celui à qui ils ont servi. Du nord de la Côte d’Ivoire à Abidjan et ses immeubles, le changement de cadre était total.

La guerre étant terminée, la course à la réinsertion était lancée. Mais pas pour tous, parce que le cas des dozos est plus complexe et la frustration et l’impatience ont germé et grandi dans les rangs de ces chasseurs traditionnels devenus citadins. L’impatience et la frustration font place désormais à une vague de violences avec pour mis en cause ces dozos. Plusieurs morts dans les rangs des forces de sécurité à l’intérieur du pays et cela a suffi à faire monter au créneau Paul Koffi Koffi, ministre délégué à la défense. Celui-ci, a demandé le retour aux sources pour ces ex combattants devenus encombrants. Les dozos eux ne l’entendent pas de cette oreille exposant les populations et les forces de défense et de sécurité aux humeurs de ceux-ci. L’insatisfaction militaire est le plus souvent source de souci or les Dozos ont joué le rôle des militaires, la prudence dans la gestion de ce dossier doit être grande. Mal gérer ce dossier pourrait être préjudiciable pour tous. Ce problème est un élément clé pour une insécurité dans le pays.

Les souvenirs de la période « Zinzin baéfouè » ressurgit dans les esprits en voyant la tension qui monte chaque jour entre les autorités militaires et politiques et les Dozos.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE