UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

mardi, 26 novembre 2013

Villes au "toilettage circonstanciel de visites d’Etat"

ouattara.jpgAlassane Ouattara visite les régions du Gbêkê et du Bélier. Et le champ lexical du nettoyage est de rigueur dans le quotidien des populations locales et dans la presse. Et pour cause, les unes des journaux ont annoncé avec énergie la mue ou encore le toilettage des villes à visiter par le Président de la République.

Lors de la visite du numéro un ivoirien à Man par exemple, dans l’ouest du pays, des routes avaient été retracées, plusieurs infrastructures avaient rajeuni. De nombreuses subventions et dons sont tombées sur les populations comme la pluie du mois d’Août.

A l’heure ou les régions du pays  baoulé rencontrent leur « Ala N’ssan » comme le disait Jean Kouacou Gnrambgé, le maire de Yamoussoukro, plusieurs localités font peau neuve. Mais le vernis mis à la hâte pour donner de l’allure aux villes étapes de ces tournées présidentielles, ne dure en général que très peu de temps. Une fois le président de la République parti, généralement tous les artifices s’en vont aussi. Or le plus important c’est que ces villes gardent l’allure qu’on leur donne en présence du Président de la République. Malheureusement pour les Ivoiriens, cette tendance ne date pas d’aujourd’hui par ici or il faut que cela change un jour.

Plusieurs interrogations naissent quant au sens apporté à ces projets. Stratégie pour susciter la sympathie des populations à visiter ou réel souci d’améliorer le quotidien de ces villes? C’est clair que politiquement on répondrait que c’est le quotidien des populations qui intéresse. Cependant, ces mêmes populations se demandent ce qu’aurait été le sort de leur ville si elle ne recevait pas le Chef de l’Etat.

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

 

dimanche, 07 juillet 2013

VISITE D’ETAT : C’EST LA FOIRE AUX DONS OPPORTUNISTES AUX POPULATIONS

 

alassane ouattara, dons, visites, Korhogo, savanes, ministres, Dominique Ouattara, crise, misère, populationsDons aux populations, dons pour des hôpitaux, c’est la foire aux dons quand Alassane Ouattara doit effectuer une visite d’Etat. En première ligne, son entourage immédiat dont Dominique Ouattara, la Première Dame.  « Nous avons touché du doigt les réalités dans le district des savanes. C’est le sens des visites d’Etat qui apportent énormément à nos villes et villages. Ces visites permettent comme c’est le cas du District des savanes d’améliorer les conditions de vie des populations dans les zones visitées. C’est pourquoi, les visites d’Etat vont se poursuivre pour le bonheur des ivoiriens », a déclaré Bruno Koné, porte parole du gouvernement à propos des visites d’Etat du Président de la République. Mais est-ce à dire que sans visite d’Etat, le pouvoir ne saurait ce dont ont besoin les populations ? A quoi servent alors les ministres et tous ces représentants de l’Etat à travers tout le pays ?

Si les dons pleuvent à chaque fois qu’il y a une visite d’Etat, il faut donc s’inquiéter. S’inquiéter sur les subventions et dons qui ne viendraient qu’en cas de tournée du numéro un ivoirien. Cette course aux dons, pourraient penser à une volonté de conditionner les populations à recevoir convenablement le Chef de l’Etat. Le District des savanes, dernière étape de ces visites d’Etat, était en première ligne face aux affres de la crise sociopolitique débutée en 2002 avec la rébellion armée. C’est dire que les dons et subventions auraient pu se faire depuis longtemps sans visite d’Etat qu’on sait très « budgétivore ». Pluie de dons aujourd’hui, mais et après ? C’est clair, ça sera le retour au quotidien difficultueux… L’une des questions à se poser: à qui le tour pour la prochaine visite d’Etat et ses accessoires de dons et subventions ?

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE