UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 10 octobre 2013

Réhabilitation des universités : quel sort pour les cités universitaires en dehors de Cocody ?

Cissé Bacongo, étudiants, cités universitaires, Abobo, ex combattants, Mermoz, campusLes cités universitaires de la Cité Rouge, de Mermoz et du campus de Cocody font peau neuve. Cette embellie entre dans le cadre du vaste programme de réhabilitation des universités nationales entreprises depuis l’arrivée d’Alassane Ouattara au pouvoir. De nouvelles modalités d’accès à ces résidences pour étudiants sont même annoncées et pourtant il n’y a pas que la cité rouge, Mermoz et le Campus ! Dans ce vaste plan, que deviennent les cités de Port-Bouët, d’Abobo, de Williams ville, d’Adjamé 220 ?  Telle est la question que se posent la communauté estudiantine et même les parents d’étudiants qui espèrent pouvoir y loger leurs enfants surtout pour ceux qui ne résident pas à Abidjan.

Cette interrogation trouve tout son sens lorsqu’on voit l’état de quasi abandon dans lequel se trouvent les cités universitaires en dehors de Cocody. Mais il n’est pas seulement question d’abandon, peut être même de cession à des ex combattants de la crise post électorale. Au lendemain de la crise de 2011, la plupart de ces combattants ont pris comme résidence « officielle » ces résidences d’étudiants désertés par leurs locataires légitimes. L’inquiétude ira grandissant quand on sait la difficulté à gérer les problèmes liés aux militaires surtout ceux en rapport avec les ex combattants.  Des questions aussi sur la politique de réhabilitation des logements estudiantins surgissent. S’agit-il de privilégier Cocody, quartier plus en vue à Abidjan  et où tout le monde s’arrête contrairement à Abobo par exemple?

Il est clair que les cités universitaires de Cocody ne sauraient supporter la masse d’étudiant d’autant que même en plein régime la totalité de ces résidences étaient insuffisantes. Le départ nouveau tant annoncé est effectif mais il peine à décoller en ce qui concerne l’aspect logement des étudiants.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

 

 

lundi, 24 juin 2013

UNIVERSITE : LES ENSEIGNANTS APPELLENT LE PRESIDENT OUATTARA A L’AIDE

Boa Thiémélé, étudiants, université, Alassane Ouattara, amphithéâtre, enseignant, conditions, Si les étudiants de l’Université Félix Houphouët Boigny (Ex Cocody) ont choisi il y a quelques semaines la manière forte pour exprimer leur mécontentement face à leurs conditions de travail, leurs maîtres quant à eux donnent l’exemple. La preuve avec le professeur Boa Thiémélé Ramsès du département de Philosophie qui a publié ceci sur son profil Facebook ce lundi 3 juin 2013 :

« Au secours M. le président de la République de CI, Alassane Ouattara. Amphi Niangoran-Bouah de l'UFR SHS de l'Université Félix Houphouët-Boigny Cocody-Abidjan Mai 2013. Table de travail des enseignants. Mobilier branlant soutenu par des briques.».

En guise d’illustration cette photo qui en dit long sur les conditions de travail dans ce temple du savoir. L’Amphi Niangoran Boua, ouvert il y a moins de dix ans voit déjà passer le vent de la dégradation là où celui la réhabilitation semble pourtant être passée. Et les premiers mis en difficulté ce sont bien les étudiants et leurs maîtres. Cette fois, le professeur Boa, chef du département de Philosophie, s’adresse à Alassane Ouattara, le président de la République. Preuve peut être que les interlocuteurs logiques et directs sont impuissants voire inaptes à faire bouger les lignes.


Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE