UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

samedi, 18 mai 2013

ELEPHANTS : SIDY DIALLO-LAMOUCHI-DROGBA, LE MENAGE A TROIS SEMBLE VOLER EN ECLATS

dorgban éléphants,sélection,sidy diallo,lamouchi,problème,yaya touré,presse,crise,matchesDepuis la débâcle des Eléphants de Côte d’Ivoire à la dernière Coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud, Didier Drogba a disparu du radar de la séléfanto. La spéculation à ce sujet a enflé au point que les sceptiques qui parlaient de désamour entre Sidy Diallo et le buteur ivoirien semblent avoir raison. Après avoir été écarté lors du dernier match éliminatoire de l’équipe nationale comptant pour la prochaine coupe du monde, le buteur de Galatasaray est de nouveau absent de la liste de Sabri Lamouchi pour les prochains matches contre la Gambie et la Tanzanie.

Si lors du précédent match face aux gambiens, on avait évoqué la méforme du Drogba à la dernière CAN, cette fois l’opinion nationale s’interroge sans trouver de réponse surtout au vu des dernières prestations de l’ancien joueur de Chelsea avec son nouveau club.

La presse nationale a évoqué un problème Drogba-Sidy après « l’éternel  problème » Drogba-Yaya. Mais si Sidy Diallo, est décidé à pousser Drogba vers la sortie, il a l’homme  idéal pour ses idées : Lamouchi. Alors que personne n’était d’accord avec le choix du franco tunisien pour diriger les pachydermes ivoiriens, le président de la FIF avait défendu bec et ongles son option « stagiaire ». De nombreux observateurs avaient craint une poigne tendre et un probable manque d’autorité de la part de l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille sur une équipe d’expérience avec de tels noms.

Avec Drogba de côté, les choses s’allègent pour le sélectionneur des Eléphants. Désormais les jeunes loups aux dents longues sont les remplaçants de celui qui constitue l’une des satisfactions du football moderne en Côte d’Ivoire. Et c’est sans doute mieux pour ce ménage dans lequel Didier Drogba semble déranger désormais.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

mardi, 09 avril 2013

MUNICIPALES ET REGIONALES 2013 : LA VALSE « DES CAMELEONS POLITIQUES »

vote.JPGAttitudes subversives et rebelles, indiscipline, conversion ou ralliement à d’autres courants politiques, le contexte actuel des élections couplées municipales et régionales en Côte d’Ivoire met en lumière toutes sortes de machinations de la part « des caméléons politiques ». Le sens véritable de l’activité politique se trouve incompréhensible quand des hommes politiques mangent leur totem comme le dit l’ivoirien lambda. Ce qui répugnait devient l’objet d’un désir fou, d’une convoitise à couper le souffle.

De l’éléphant à la case, de la case à la neutralité ou encore de l’arc en ciel vers un arc avec des couleurs en moins, « les caméléons politiques » sont là, à la fête. Ils n’ont qu’une seule idée en tête, les voix des électeurs, la course d’une sécurité sociale ou d’un mérite mal reconnu dans la famille d’origine. « Les caméléons politiques » renient donc leurs origines pour le parent le mieux loti.


Les mouvements ou le « mercato » politique a vu sa matérialisation au cours des différentes cérémonies d’investiture des candidats aux scrutins du 21 avril prochain. Certains ont suscité l’étonnement tandis que d’autres n’ont pas surpris car, leur jeu de séduction et de drague de leur chapelle actuelle étaient bien visibles. D’autres ont choisi de porter leur nom de famille à un premier examen et ont décidé de le renier à un second.élections, municipales, candidats, Alassane, Ouattara, partis, politique, caméléons, valse, séduction, indiscipline, votes


Une expression populaire dans le pays dit qu’ « on sèche son habit où le soleil brille » et « les caméléons politiques » l’illustrent avec succès. La valse « des caméléons politiques » est lancée, le rythme est endiablé, les électeurs, juges d’un jour guettent eux aussi.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@williamsAKIRE