UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

dimanche, 07 juillet 2013

VISITE D’ETAT : C’EST LA FOIRE AUX DONS OPPORTUNISTES AUX POPULATIONS

 

alassane ouattara, dons, visites, Korhogo, savanes, ministres, Dominique Ouattara, crise, misère, populationsDons aux populations, dons pour des hôpitaux, c’est la foire aux dons quand Alassane Ouattara doit effectuer une visite d’Etat. En première ligne, son entourage immédiat dont Dominique Ouattara, la Première Dame.  « Nous avons touché du doigt les réalités dans le district des savanes. C’est le sens des visites d’Etat qui apportent énormément à nos villes et villages. Ces visites permettent comme c’est le cas du District des savanes d’améliorer les conditions de vie des populations dans les zones visitées. C’est pourquoi, les visites d’Etat vont se poursuivre pour le bonheur des ivoiriens », a déclaré Bruno Koné, porte parole du gouvernement à propos des visites d’Etat du Président de la République. Mais est-ce à dire que sans visite d’Etat, le pouvoir ne saurait ce dont ont besoin les populations ? A quoi servent alors les ministres et tous ces représentants de l’Etat à travers tout le pays ?

Si les dons pleuvent à chaque fois qu’il y a une visite d’Etat, il faut donc s’inquiéter. S’inquiéter sur les subventions et dons qui ne viendraient qu’en cas de tournée du numéro un ivoirien. Cette course aux dons, pourraient penser à une volonté de conditionner les populations à recevoir convenablement le Chef de l’Etat. Le District des savanes, dernière étape de ces visites d’Etat, était en première ligne face aux affres de la crise sociopolitique débutée en 2002 avec la rébellion armée. C’est dire que les dons et subventions auraient pu se faire depuis longtemps sans visite d’Etat qu’on sait très « budgétivore ». Pluie de dons aujourd’hui, mais et après ? C’est clair, ça sera le retour au quotidien difficultueux… L’une des questions à se poser: à qui le tour pour la prochaine visite d’Etat et ses accessoires de dons et subventions ?

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

vendredi, 14 juin 2013

SMS ANNONCANT DES RAFLES : LA PSYCHOSE ENFLE !

« Information urgente : A partir d’aujourd’hui jusqu’au 28 juin il y aura rafle à partir de 22h tu as pièce, tu n’as pas pièce on te prend c’est rafle générale dans toutes les viles du pays. (Terroristes à nos portes).svp infrmez qui vous pouvez… » Ceci est un sms intégral dans toute sa forme et selon son style qu’a reçu une étudiante ce mardi 11 juin. Et il ne s’agit pas d’un cas isolé parce que plusieurs autres personnes ont reçu pareils messages.

Pour enfler, la psychose enfle et intox ou pas ces messages font leurs effets dans les habitudes des ivoiriens. Les discussions dans les quartiers ont aussi au menu cette affaire de rafle. M.F, habitante de la commune de Yopougon lance à un visiteur qui arrive chez elle « Toi là on rafle hein ! ». Les rues se vident plus tôt que prévu et les travailleurs de la nuit ne sont pas favorisés. Même dans le transport en commun, les ivoiriens en parlent. Mais un bémol demeure malgré tout.

La grande question c’est au sujet de l’authenticité de ces messages qui ne rassurent en rien les ivoiriens dans ce contexte de représailles djihadistes. Qu’en pense l’Etat ivoirien ? Voilà à une question que se pose bon nombre d’ivoiriens. En réalité, si cela est le fait de fauteurs de troubles, des mesures doivent être prises pour éviter des désagréments. Si c’est une opération avérée, il faut aussi que l’information soit relayée par des moyens officiels.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE