UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 10 octobre 2013

Mondial 2014-Côte d’Ivoire / Sénégal : L’équipe à craindre pour les éléphants, la Séléfanto elle-même

Didier Drogba, Sénégal, match, Gervinho, Yaya Touré, Abidjan, Mondial, Papiss Cissé, Alain GiresseLe Sénégal est de nouveau sur la route de la Côte d’ivoire après les éliminatoires de la CAN 2013. Mais cette fois c’est pour une place au Mondial 2014 au Brésil que Lions de la Téranga et Eléphants devront se battre. Rendez vous est pris pour ce samedi. Dans ce  duel qui s’annonce épique, les ivoiriens auront pour plus gros adversaire, les éléphants de Côte d’Ivoire eux mêmes. En réalité, la participation à une troisième coupe du monde d’affilée ne dépend que Didier Drogba et ses partenaires.

Au regard des performances des joueurs ivoiriens dans leurs clubs et de ce qu’ils produisent en sélection, il y a tout à penser que la clé de ce succès est entre les mains des poulains de Sabri Lamouchi. De ces joueurs seuls, dépend leur prestation lors de cette double confrontation. Ils devront avant tout vaincre leurs égos surdimensionnés qui se sont encore étalés à leur dernier regroupement pour le dernier match de la phase de poule face au Maroc. La solidarité et la belle ambiance de façade ne sauraient apporter la qualification à la Séléfanto.

Il faudra aussi éviter la lourdeur habituelle du jeu diamétralement opposée à la vivacité que chacun d’eux montrent en club. Si Yaya Touré, montre sa grande forme actuelle avec Manchester City avec la sélection nationale, peu d’adversaires pourraient rivaliser. En mettant la main sur le jeu ivoirien comme il le fait avec son club, la Côte d’Ivoire a de fortes chances d’avoir en plus des résultats excellents, un jeu aussi de qualité. Gervinho a conquis les cœurs à la Roma et son état de forme actuel serait un atout sûr pour un succès au Félicia samedi. S’il faut se méfier de l’équipe d’Alain Giresse, il faut aussi avoir un œil sur les ivoiriens.

Les arguments pour passer le cap sénégalais et atteindre  le rêve brésilien, le groupe de Lamouchi les a. Ils devront juste troquer leur attitude presque je-m’en-foutiste pour la grinta et la rage de vaincre que Papiss Cissé et les siens ne manqueront pas de leur opposer.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

 

vendredi, 02 août 2013

ELEPHANTS-AFROBASKET 2013 : ENFIN LE SACRE D’UNE GENERATION DOREE ?

Après 1981 et 1985 plus rien au palmarès des Eléphants de Côte d’Ivoire basketteurs. L’espoir est désormais en terre ivoirienne avec une génération en or qui s’illustrent de plus en plus dans des clubs professionnels.

Konaté Stéphane, Pape Amagou, Tapé Eric, Solo Diabaté… sont les pépites de cette embellie de la balle au panier en Côte d’Ivoire. Et l’espoir suscité depuis quelques années rassurent les aficionados de la selefanto version basket-ball.

C’est en Libye en 2009 au cours de l’Afrobasket que la Côte d’Ivoire du basket ball a retrouvé les sommets avec une génération emmenée par Pape Amagou, Tapé Eric et autres Konaté Stéphane. En finissant vice champion, les éléphants donnaient le ton d’une nouvelle image de la sélection nationale après plusieurs années de léthargie. Dans la foulée en 2010, les ivoiriens ont fait une bonne prestation au Mondial turc. Cette année, la Côte d’Ivoire abrite du 20 au 31 août les phases finales de la compétition et c’est peut être l’année du sacre de cette génération qui depuis quelques années fait partie du quatuor de tête de la balle au panier en Afrique.

Avec un vécu collectif vieux de plusieurs années, Solo Diabaté et ses amis ont là une occasion d’entrer dans l’histoire. Après le dernier titre en 1985, les Eléphants sont en quête d’un nouveau sacre.

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE