UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

vendredi, 14 juin 2013

ISAÏE BITON KOULIBALY TOUT FEU TOUT FLAMME: « LES AFRICAINS NE LISENT PAS, ILS AIMENT LES FEMMES ! »

isaie.jpgIsaïe Biton Koulibaly, le prolifique écrivain ivoirien se désole face à la forte tendance des africains à fuir les livres. On aurait cru entendre « Ah les africains ! » comme « Ah les femmes ! », le titre d’une de ses œuvres. L’auteur de « la parenthèse délicieuse » estime que « Les africains ne lisent pas, ils aiment les femmes !». C’est pourquoi le thème de la femme l’intéresse particulièrement. Mais chez Isaïe Biton, il n’y a pas que la femme : « Mes thèmes d’écriture sont la femme, le pouvoir et Dieu et ma littérature modèle c’est la littérature russe», a poursuivi l’auteur pour répondre à ceux qui le considèrent comme l’écrivain des femmes.

Pour lui, l’image de la femme attise le regard et l’intérêt donc il en profite. Il estime que le thème de la femme n’est pas un fond de commerce toujours rentable car il faut voir bien au-delà de cette image « Certains pensent que c’est une affaire de femmes. Et ils ont écrit mais ça n’a pas marché malheureusement ! »

La réalité est que par ici, écrivain n’est pas un métier dans toute sa dimension parce que les écrivains n’arrivent pas à en vivre. Un écrivain africain, ivoirien en particulier exerce toujours un autre boulot et l’écriture est une passion qu’il cultive malgré tout.

 

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

 

@WilliamsAKIRE

jeudi, 30 mai 2013

YOPOUGON-APRES SA DEFAITE AUX MUNICIPALES : QUE DEVIENDRA LE MARCHE DE DOUKOURE MOUSTAPHA ?

 

 

Doukouré Mosutapha, marché, Yopougon, Alassane Ouattara, régime, Bédié, construction, mairie, Treichville, AdjaméDepuis une dizaine d’années les travaux de construction du grand marché moderne « Doukouré » de Yopougon situé en face de la place FICGAYO sont à l’arrêt. Broussaille et activités peu recommandables de toutes sortes se partagent les lieux qui avaient pour objectif de faire entrer Yopougon dans une autre ère en termes de marché et de commerce. Après la chute d’Henri Konan Bédié en 1999, puis le départ de Doukouré Moustapha de la mairie de la commune, plus aucun vacarme de travaux de construction sur le chantier. L’énorme grue installée pour les travaux, prend de la rouille et un coup de vieux.

L’ex maire est-il parti avec ses soutiens financiers ? Est-ce un projet qui n’intéresse que lui ? Tout porte à le croire car depuis lors, plus rien ne bouge. C’est lui qui avait lancé le projet raison pour laquelle il porte son nom.Doukouré Mosutapha, marché, Yopougon, Alassane Ouattara, régime, Bédié, construction, mairie, Treichville, Adjamé

Les commerçants de la commune avaient retrouvé espoir le temps des élections municipales. Et pour cause, Doukouré Moustapha qui était en lice avait fait de l’achèvement de ce marché le point focal de sa campagne. Mais à présent qu’il n’a été élu, que fera-t-il ? Mieux que-deviendra le marché de Doukouré ?

Visiblement, si les travaux sont restés à l’arrêt après le départ de la maire PDCI RDA, il faut croire que rien ne pourrait être fait alors. La réalité est que, les régimes se succèdent en Côte d’Ivoire sans qu’aucun d’eux ne se sente concerné par la finition de cet ouvrage. Et pourtant l’argent du contribuable a déjà été engagé pour l’entame des travaux.

Doukouré Mosutapha, marché, Yopougon, Alassane Ouattara, régime, Bédié, construction, mairie, Treichville, Adjamé


A l’image de Treichville ou encore d’Adjamé, Yopougon a besoin d’un marché de cette envergure avec toutes les commodités. Nombre d’avantages y sont liés et pareille œuvre donne forcément une autre image.  

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE