UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

lundi, 18 mars 2013

COCODY – PATISSERIE : UN GROS TROU MENACE

 

2013-03-18 09.46.18.jpgVoilà quelques temps qu’un gros trou menace les usagers de la route et les populations de Cocody Pâtisserie. Plus d’un mètre de largeur et de profondeur et les odeurs en apéritif et le trou est servi. Et pourtant, tout le monde passe par là. Le boulevard de France qui est la route quotidienne du président de la République et de plusieurs autorités est à peine à 100 mètres. Chacun prend son pain juste à côté à la pâtisserie et repart.2013-03-18 09.45.51.jpg

Avec les odeurs qui en sortent, on devine aisément la proximité des égouts. Les commerces qui étaient rois sur les lieux ont cédé la place à cet envahisseur exigeant et capricieux. De jour en jour, ce trou, s’étend, comme une araignée qui étend sa toile. Le prochain enjeu c’est la chaussée qu’elle ronge doucement. La circulation sur place a toujours été délicate du fait de l’exigüité de la voie. Avec ce trou, c’est la circulation dans les deux sens qui est en danger. Les risques d’accidents sont désormais très présents. En cas de pluie aussi, ce trou pourrait être inondé et les dégâts sans précédant.

 2013-03-18 09.44.48.jpg





Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

 

jeudi, 07 mars 2013

DIVO-ELECTRICITE : LA CIE EN DANGER AU QUARTIER DIALOGUE

2013-03-02 09.50.41.jpgDivo, une visite au quartier Dialogue et tout le monde est d’accord pour dire que la Compagnie Ivoirienne d’Electricité n’y a pas de beaux jours à vivre. La raison, les branchements anarchiques sont les choses les mieux partagées. Ici, les bambous de chine sont transformés en poteaux électriques et les fils, câbles y exécutent leur plus beau ballet. Tout le monde, est abonné aux branchements anarchiques. Le compteur réglementaire peut souvent être à deux kilomètres tant l’extension est grande. Tout le quartier en profite quelques soient les fonctions et le rang social. Selon notre guide du jour, l’une des autorités politiques de Divo y résiderait. Comment vouloir faire changer le citoyen lambda si les dirigeants eux-mêmes descendent si bas ?électricité,divo,cie,etat,élections municipales,quartier dialogue,branchements anarchiques,bambous,danger,génie civil,abonnés,politique

Un homme de passage sur les lieux et disant venu d’Abidjan a lâché en passant « C’est sur nous que CIE se rattrape à Abidjan ! ». Et les plaintes dans les causeries de quartiers à Abidjan au sujet de l’augmentation des factures de l’électricité sont devenues monnaie courante.2013-03-02 10.16.40.jpg

Les habitations, les écoles et des pilonnes de téléphonie se côtoient dans ce paysage de bambous de chine. Des câbles sont souvent si bas qu’ils sont à la portée des gamins du quartier. Et pourtant personne ne se plaint et les choses sont devenues normales. Tout le monde attend peut être de voir un drame avant de réagir.

Les élections municipales approchent et au nombre des candidats il  y a un spécialiste du génie civil et de l’électricité. Bonne nouvelle pourrait-on dire pour la CIE mais mauvaise nouvelle pour les « abonnés » aux branchements anarchiques.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE