UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

mercredi, 22 mai 2013

BUREAU DES OBJETS TROUVES A ABIDJAN: DROLE DE BUSINESS

« Chercher 100 francs, ancienne CNI retrouvée 1000 francs, nouvelle CNI retrouvée 2000francs, permis de conduire retrouvé 5000 francs… » Voilà ce qu’affiche le document de présentation d’un des nombreux bureaux des objets retrouvés d’Abidjan. A un de ces bureaux sis sur le pont d’Adjamé Liberté, sur un tableau ou par moment à même le sol de nombreuses de pièces d’identité : cartes nationales d’identité (orange et verte), carte d’étudiant, cartes professionnelles, permis de conduire. C’est donc un business bien huilé qui fleurit depuis quelques temps. Point de bonne volonté ou de philanthropie ou de gentillesse pour rendre à son propriétaire sa carte égarée ou peut être dérobée.

Ces pièces ont atterri en effet à ces bureaux suite à des vols ou de pertes de porte monnaie. Il y a donc de quoi encourager les pickpockets car lorsqu’on retourne des cartes d’identité aux bureaux des objets retrouvés, on ne retourne pas déçus parce qu’on s’entend, on négocie même.

Quelque chose doit être fait pour que les cartes d’identité perdues atterrissent plutôt aux postes de police. Ce business ressemble parfois à 100% de gain pour les voleurs de portes monnaie, qui ont désormais un endroit, un « bureau » où retourner ces cartes autrefois considérées comme sans valeur bien sûr pour le voleur !

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

lundi, 18 mars 2013

DINER GALA-LETAGONIN 2013 : L’HEURE AFRICAINE « INVITEE SPECIALE »

21 heures 40 au lieu de 20 heures comme prévu ce samedi 16 mars, c’est l’heure à laquelle a débuté le diner gala de Letagonin, Salon international de la femme battante, édition 2013.

A 20 heures la salle de la Caistab est pratiquement vide et l’impatience se fait sentir. L’attente est grande et c’est finalement presque 2 heures après que les choses commencent. Mêmes les ministres invitées à la cérémonie ont fait parler d'elles  d’autant que ce sont elles qui étaient semble t-il attendues pour donner le top départ de la soirée de clôture de cet évènement cher à Patricia Claude Kalou. Il faut le dire l’exemplarité n’était vraiment pas de mise.

Le retard était le plat principal de ce diner. Heureusement, la chaleur mise par Yves de Mbela, Bamba Bakary et John Jay, les maitres de cérémonie du soir et les prestations de Guy Christ Israël, Bétika et Savan Alla ont permis de rattraper le coup. Letagonin 2013, beaucoup de lumière et d’ambiance pour éclairer une soirée davantage obscurcie par la légendaire tendance africaine à être en retard.

 

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE