UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

mardi, 23 octobre 2012

675 millions FCFA pour renover en partie l'Assemblée Nationale: Que devient l'Hôtel des députés de Yamoussoukro?

Parlement-de-Yamoussokro.gifLes députés ivoiriens viennent de receptionner leur hémicycle renové alors que l'Hôtel des députés de Yamoussoukro est en "souffrance". L'administration est une continuité pourtant.

Les administrateurs disent partout que l'administration est une continuité. Les hommes d'Etat aussi disent que l'Etat est une continuité. Mais qu'en est-il de l'Hôtel des députés de Yamoussoukro, construit par Laurent Gbagbo, le past Chef d'Etat ivoirien? La question  a besoin d'être posée quand on connaît la récente actualité du Parlement ivoirien.

Il ya une semaine, Guillaume Soro le président de l'Assemblée nationale recevait les clés de l'hémicycle renové à la suite des dégâts subis suite à la crise post électorale "Nous avons voulu sobre cette cérémonie de remise de l’hémicycle qui marque la fin de la première phase de réhabilitation de notre Parlement. Je suis plutôt satisfait de voir l’hémicycle totalement réhabilité avec des outils modernes qui permettront aux députés ivoiriens de gagner du temps mais aussi d’être dans l’ère du temps. Cela signifie qu’on ne sera plus obligés d’aller à Yamoussoukro pour clore nos sessions. On fera tout ici et ce sera plus aisé" déclarait le député de Ferkessedougou commune pour dire que la question de l'Hôtel des députés n'est pas encore à l'ordre du jour. La facture 675 millions de francs CFA rien que pour la première phase.  

Question une nouvelle fois: que devient l'Hôtel des députés de Yamoussoukro? Finaliser le démenagement des élus du peuple vers la capitale politique aurait pu éviter pareille facture dans la poche du contribuable. Surtout que le pays sort peu à peu de la mauvaise passe de la crise. La continuité de l'Etat et de l'administration revendiquée et prônée semble être inspirée par des intérêts. 

La conséquence sur cet édifice qu'est l'Hôtel des députés risque d'être plus pesante. La ruine et la question de l'entretien l'ont dans leur viseur. Et pourtant, il commençait à redonner fière allure à la capitale et en plus c'est encore l'argent du contribuable qui l'a construit. combien coutera la deuxième phase de la renovation de l'Assemblée nationale? 

L'Etat est une continuité. L'adminsitration est une continuité. Phrases, expressions ou faits concrets? Une question pas à l'ordre du jour.

Le phénomène des "brouteurs" devenu "normal" en Côte d'Ivoire

brouteur1.jpgLe phénomène des brouteurs prend de l'ampleur en Côte d'ivoire. A la base, la course vers le gain facile et sous le regard "complice" de tous.

Plus un cyber sans brouteur! Plus un quartier sans ses brouteurs! Dommage pourrait-on dire mais le phénomène des brouteurs, ces délinquants et arnaqueurs du net sont aujourd'hui un "corps de métier" comme tous les autres tant l'indifférence est totale. On surprend désormais des gamins en train de rêver devenir brouteur. Des élèves en tenue kaki passent leur journée d'école au cyber pour entretenir "leurs blancs". Certains parents offrent désormais le bureau à leurs  enfants "nouveaux travailleurs". Avec le" Wes" ou l'argent reçu (Western Union), des "brouteurs" s'offrent le matériel de travail: ordinateur portable et conexion internet. Ainsi à la maison, à l'abri des regards et avec la caution de leurs parents ceux ci travaillent. Le fruit de ce "travail" est bien sûr partagé par tous et souvent sert pour tenir la route dans la famille. 

Dans les cybers, même décor et même "complicité". Chacun cherche son intérêt dirait-on et c'est bouche bée qu'on travaille. A Abobo, un cyber situé derrière le bureau de la poste, affiche "accès interdit aux sites pornigraphiques et d'arnaque" et pourtant tous les clients du cyber présents à ce moment là sont des brouteurs. Drôle de mise en garde. 

Dans les coins chauds de la ville, les brouteurs figurent aussi en bonne place. Leurs noms et sobriquets ... CFA, ... BCEAO, ...Euros font la pluie et le beau temps dans les compositions des DJ et dans les propositions musicales des bars et maquis.

brouteur_crime_bonoua.jpgbrouteur.jpgRéaction? La question mérite d'être posée mais a du mal à trouver réponse tant les théories sont grandes en matière de lutte contre ce phénomène.  La seule action encore à l'esprit de tous les ivoiriens, c'est l'arrestation du jeune brouteur de 18 ans à Bonoua répondant au nom de Bony Evra. Arrestation survenue suite à la prise en flagrant délit de ce dernier en train de dépecer tel du gibier un enfant de 5 ans dans une broussaille. Cependant, nombreux sont ceux là qui passent par tous les moyens et usent de toutes les pratiques pour atteindre leurs désirs de paraître et de gagner de l'argent facilement. En réalité, c'est cela le but de cette activité. Faire la "prodada" et mener une vie avec tous les excès. 

Le mal est réel et il risque d'emporter la société toute entière. la culture de la paresse est à l'ordre du jour, la culture du gain facile est devenue la norme, la peur des choses mystiques est dépassée. Le constat est clair mais nul ne semble s'en inquieter. Sauf quand l'un de ces nouveaux travailleurs tombent dans la démence ou paie l'effet boomerang de ses pratiques.


Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE