UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

lundi, 25 mars 2013

FILTRE DE L’INDENIE : SOLUTION OU FUTUR PROBLEME ?

Le carrefour de l’Indenié, voilà un casse tête partagé par tous les ivoiriens et en particulier par les usagers de la route. L’Etat a semble t-il trouvé une solution en construisant un filtre géant dans les environs du lycée technique et du bidonville de Washington à Cocody. Le principe était de filtrer les eaux usées en transit avant qu’elles n’atteignent la lagune. Au bout, il s’agit de débarrasser ces eaux des déchets solides qui obstruaient les voies de canalisation causant les inondations plus loin en cas de pluie.bidonville, Indénié, Cocody, filtre, déchets, retention, autorités, ministres, Alassane Ouattara, hygiène, urbaniste

Petit bémol à ce plan d’urbaniste, l’avenir incertain des déchets retenus par le filtre à plus haut. La rétention de ces déchets, crée peu à peu un tas d’immondices, véritable cadre enchanteur pour les hérons. En réalité, la solution au dilemme du carrefour risque bien de devenir un problème en amont de l’ouvrage. Il se pose avec ces déchets retenus, la question de l’ensablement des lieux. Du sable arrive chaque jour avec les eaux usées et ce sable reste et crée peu à peu une baie qui finira par boucher le filtre et empêcher les eaux usées de faire leur transit.

Les déchets retenus par le filtre sont des toutes sortes. Il y a du plastique réutilisable qui pourrait être évacué afin de désengorger les lieux avant une solution définitive. Cette solution même si elle est provisoire donne de la matière pour les industries du plastique. Car nombreuses sont ces personnes qui bravent toutes les conditions d’hygiène pour la collecte d’objets plastiques destinés à certaines industries.

Solution pour résoudre le casse tête du carrefour de l’Indénié, le filtre géant annonce d’autres soucis et encore le tournis pour les autorités.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

lundi, 18 mars 2013

DINER GALA-LETAGONIN 2013 : L’HEURE AFRICAINE « INVITEE SPECIALE »

21 heures 40 au lieu de 20 heures comme prévu ce samedi 16 mars, c’est l’heure à laquelle a débuté le diner gala de Letagonin, Salon international de la femme battante, édition 2013.

A 20 heures la salle de la Caistab est pratiquement vide et l’impatience se fait sentir. L’attente est grande et c’est finalement presque 2 heures après que les choses commencent. Mêmes les ministres invitées à la cérémonie ont fait parler d'elles  d’autant que ce sont elles qui étaient semble t-il attendues pour donner le top départ de la soirée de clôture de cet évènement cher à Patricia Claude Kalou. Il faut le dire l’exemplarité n’était vraiment pas de mise.

Le retard était le plat principal de ce diner. Heureusement, la chaleur mise par Yves de Mbela, Bamba Bakary et John Jay, les maitres de cérémonie du soir et les prestations de Guy Christ Israël, Bétika et Savan Alla ont permis de rattraper le coup. Letagonin 2013, beaucoup de lumière et d’ambiance pour éclairer une soirée davantage obscurcie par la légendaire tendance africaine à être en retard.

 

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE