UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

dimanche, 31 mars 2013

Djédjé Mady allume les « indisciplinés électoraux » de son parti : « Qu’aucun vrai militant ne suive des dévoyés »

 

Mots clés : PDCI RDA, Djédjé, Mady, Akossi, Bendjo, Bédié, municipales, Helms, investiture, ambitions, Aby, Raoul, Marcory   Le virus du phénomène des indépendants divise de nouveau le PDCI RDA après l’étape des législatives où plusieurs cadres de ce parti s’étaient mis en course sous la bannière des indépendants. Et cette situation n’est pas du tout du goût d’Alphonse Djédjé Mady, secrétaire général du parti.

« Qu’aucun vrai militant ne suive des dévoyés » voilà la mise en garde adressée aux militants mais aussi le blâme pour ces cadres du moins indélicats. Et c’était ce samedi 30 Mars lors de la cérémonie d’investiture d’Aby Raoul en qualité de candidat PDCI RDA dans la commune de Marcory. Et pour cause la délégation communale du plus vieux parti de Côte d’Ivoire est durement touchée par ce phénomène.

François Helms député PDCI RDA de Marcory, a refusé de s’aligner face à la décision de la direction d’avoir pour seul candidat Aby Raoul. Et tout cela a pour avantage de diviser le parti et de renforcer les chances des adversaires politiques ont reconnu plusieurs cadres du parti. Pour Djédjé Mady « Pour un match l’Asec Mimosas peut avoir besoin de 15 joueurs pour la feuille de match. Et pourtant, le club a plus que 15 joueurs. Est-ce pourtant, que le 16ème qui n’a pas été retenu ira voir des féticheurs pour que l’Asec perde ? C’est pareil en politique ! », a lâché le numéro 2 du PDCI RDA.

La course et la lutte des ambitions sont donc bien engagée au sein du parti d’Henri Konan Bédié, les résultats seront connus le 21 avril prochain au soir.

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@williamsAKIRE

 

 

 

lundi, 25 mars 2013

FILTRE DE L’INDENIE : SOLUTION OU FUTUR PROBLEME ?

Le carrefour de l’Indenié, voilà un casse tête partagé par tous les ivoiriens et en particulier par les usagers de la route. L’Etat a semble t-il trouvé une solution en construisant un filtre géant dans les environs du lycée technique et du bidonville de Washington à Cocody. Le principe était de filtrer les eaux usées en transit avant qu’elles n’atteignent la lagune. Au bout, il s’agit de débarrasser ces eaux des déchets solides qui obstruaient les voies de canalisation causant les inondations plus loin en cas de pluie.bidonville, Indénié, Cocody, filtre, déchets, retention, autorités, ministres, Alassane Ouattara, hygiène, urbaniste

Petit bémol à ce plan d’urbaniste, l’avenir incertain des déchets retenus par le filtre à plus haut. La rétention de ces déchets, crée peu à peu un tas d’immondices, véritable cadre enchanteur pour les hérons. En réalité, la solution au dilemme du carrefour risque bien de devenir un problème en amont de l’ouvrage. Il se pose avec ces déchets retenus, la question de l’ensablement des lieux. Du sable arrive chaque jour avec les eaux usées et ce sable reste et crée peu à peu une baie qui finira par boucher le filtre et empêcher les eaux usées de faire leur transit.

Les déchets retenus par le filtre sont des toutes sortes. Il y a du plastique réutilisable qui pourrait être évacué afin de désengorger les lieux avant une solution définitive. Cette solution même si elle est provisoire donne de la matière pour les industries du plastique. Car nombreuses sont ces personnes qui bravent toutes les conditions d’hygiène pour la collecte d’objets plastiques destinés à certaines industries.

Solution pour résoudre le casse tête du carrefour de l’Indénié, le filtre géant annonce d’autres soucis et encore le tournis pour les autorités.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE