UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

vendredi, 02 août 2013

ELEPHANTS-AFROBASKET 2013 : ENFIN LE SACRE D’UNE GENERATION DOREE ?

Après 1981 et 1985 plus rien au palmarès des Eléphants de Côte d’Ivoire basketteurs. L’espoir est désormais en terre ivoirienne avec une génération en or qui s’illustrent de plus en plus dans des clubs professionnels.

Konaté Stéphane, Pape Amagou, Tapé Eric, Solo Diabaté… sont les pépites de cette embellie de la balle au panier en Côte d’Ivoire. Et l’espoir suscité depuis quelques années rassurent les aficionados de la selefanto version basket-ball.

C’est en Libye en 2009 au cours de l’Afrobasket que la Côte d’Ivoire du basket ball a retrouvé les sommets avec une génération emmenée par Pape Amagou, Tapé Eric et autres Konaté Stéphane. En finissant vice champion, les éléphants donnaient le ton d’une nouvelle image de la sélection nationale après plusieurs années de léthargie. Dans la foulée en 2010, les ivoiriens ont fait une bonne prestation au Mondial turc. Cette année, la Côte d’Ivoire abrite du 20 au 31 août les phases finales de la compétition et c’est peut être l’année du sacre de cette génération qui depuis quelques années fait partie du quatuor de tête de la balle au panier en Afrique.

Avec un vécu collectif vieux de plusieurs années, Solo Diabaté et ses amis ont là une occasion d’entrer dans l’histoire. Après le dernier titre en 1985, les Eléphants sont en quête d’un nouveau sacre.

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

vendredi, 26 juillet 2013

CRISE AU PDCI RDA : KKB REGRETTE HOUPHOUËT ET VEUT BRILLER COMME GUILLAUME SORO

kkb.jpgKouadio Konan Bertin, le président de la Jeunesse du PDCI et objet de toutes les tensions au sein du vieux parti continue sa « campagne » à travers le monde. Alors qu’il annonce sa volonté de succéder à son « père » Henri Konan Bédié, KKB, regrette 20 ans après Houphouët Boigny, parce qu’aujourd’hui il ne fait pas bon être ami du premier responsable de la JPDCI. « Par le passé ce n’était pas le cas sous Houphouët, d’ailleurs le président Bédié tout jeune qu’il était s’est bien vu confié de lourdes charges ! » s’est confié KKB à  Africa24.

Une chose est claire, KKB ne veut pas rester dans l’ombre des anciens qui ne voit qu’un PDCI « bédiéiste », KKB veut d’un PDCI indépendant et fort vis-à-vis de ses adversaires et alliés politiques. De jeune loup aux dents longues, le député de Port-Bouët, a plus qu’atteint la maturité. Et il réclame plus « Pour que Soro en soit là, il a fallu que des gens l’appuient ! » a lâché KKB.

Soro Guillaume, la quarantaine entamée récemment, est président de l’Assemblée Nationale donc dauphin constitutionnel d’Alassane Ouattara. Le fauteuil présidentiel est sur son itinéraire politique et l’ancien leader des forces nouvelles ne cracherait pas sur pareille opportunité. Aujourd’hui cadre du RDR, avec d’autres jeunes comme Karamoko Yayoro, Soro Guillaume est la preuve que le parti à la case compte sur ses jeunes. Côté allié du PDCI, la jeunesse est une tendance difficile à supporter, la preuve plusieurs cadres souhaitent voir Bédié et 79 ans rempiler à la tête de la présidence du parti.  L’épilogue de ce feuilleton « KKB-PDCI RDA » est encore loin, les dégâts quant à eux sont loin de s’arrêter.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

 

@WilliamsAKIRE