UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

samedi, 18 mai 2013

ELEPHANTS : SIDY DIALLO-LAMOUCHI-DROGBA, LE MENAGE A TROIS SEMBLE VOLER EN ECLATS

dorgban éléphants,sélection,sidy diallo,lamouchi,problème,yaya touré,presse,crise,matchesDepuis la débâcle des Eléphants de Côte d’Ivoire à la dernière Coupe d’Afrique des Nations en Afrique du Sud, Didier Drogba a disparu du radar de la séléfanto. La spéculation à ce sujet a enflé au point que les sceptiques qui parlaient de désamour entre Sidy Diallo et le buteur ivoirien semblent avoir raison. Après avoir été écarté lors du dernier match éliminatoire de l’équipe nationale comptant pour la prochaine coupe du monde, le buteur de Galatasaray est de nouveau absent de la liste de Sabri Lamouchi pour les prochains matches contre la Gambie et la Tanzanie.

Si lors du précédent match face aux gambiens, on avait évoqué la méforme du Drogba à la dernière CAN, cette fois l’opinion nationale s’interroge sans trouver de réponse surtout au vu des dernières prestations de l’ancien joueur de Chelsea avec son nouveau club.

La presse nationale a évoqué un problème Drogba-Sidy après « l’éternel  problème » Drogba-Yaya. Mais si Sidy Diallo, est décidé à pousser Drogba vers la sortie, il a l’homme  idéal pour ses idées : Lamouchi. Alors que personne n’était d’accord avec le choix du franco tunisien pour diriger les pachydermes ivoiriens, le président de la FIF avait défendu bec et ongles son option « stagiaire ». De nombreux observateurs avaient craint une poigne tendre et un probable manque d’autorité de la part de l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille sur une équipe d’expérience avec de tels noms.

Avec Drogba de côté, les choses s’allègent pour le sélectionneur des Eléphants. Désormais les jeunes loups aux dents longues sont les remplaçants de celui qui constitue l’une des satisfactions du football moderne en Côte d’Ivoire. Et c’est sans doute mieux pour ce ménage dans lequel Didier Drogba semble déranger désormais.

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

mardi, 14 mai 2013

POLITIQUE "DE CHEZ NOUS": UN CERVEAU ET POURTANT MINISTRE, DEPUTE, MAIRE...

kduncun1.png

Le même gars est ministre, député-maire souvent même président ! " Célèbres paroles du groupe zouglou Espoir 2000 qui datent mais qui sont plus que jamais d’actualité aujourd’hui en Côte d’Ivoire. A l’issue des législatives organisées en 2012, tous les membres du gouvernement étaient déclarés vainqueurs dans des circonscriptions électorales comme si on les y avait obligés.

Les dernières élections municipales et régionales ont exacerbé  cette "polyvalence" des hommes politiques ivoiriens. Les "déjà" ministre et député ont été encore élus maires ou président de conseils régionaux. S’agit-il de garantie ou d’une politique pour assurer leurs arrières ? L’autre dirait  "violente question !". Les potentialités au sein des partis politiques, ce n’est pas ce qu’il manque pour confier ou du moins tout offrir aux mêmes personnes déjà "rassasiées". Personnes qui naturellement ne pourraient assumer autant de charges pour leurs uniques cerveaux. Une tête, deux bras et pourtant une accumulation de postes à en couper une seule tête !

Les millions de sans emplois ivoiriens ne demandent pas à être nommés ministre mais n’ont pas envie de voir une floraison de personnes politiques "polyvalentes"et qui au finish laissent tout le boulot à leurs nombreux conseillers spéciaux. 

Une tête, deux bras et pourtant une accumulation de postes à en couper une seule tête !

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE