UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

jeudi, 30 mai 2013

YOPOUGON-APRES SA DEFAITE AUX MUNICIPALES : QUE DEVIENDRA LE MARCHE DE DOUKOURE MOUSTAPHA ?

 

 

Doukouré Mosutapha, marché, Yopougon, Alassane Ouattara, régime, Bédié, construction, mairie, Treichville, AdjaméDepuis une dizaine d’années les travaux de construction du grand marché moderne « Doukouré » de Yopougon situé en face de la place FICGAYO sont à l’arrêt. Broussaille et activités peu recommandables de toutes sortes se partagent les lieux qui avaient pour objectif de faire entrer Yopougon dans une autre ère en termes de marché et de commerce. Après la chute d’Henri Konan Bédié en 1999, puis le départ de Doukouré Moustapha de la mairie de la commune, plus aucun vacarme de travaux de construction sur le chantier. L’énorme grue installée pour les travaux, prend de la rouille et un coup de vieux.

L’ex maire est-il parti avec ses soutiens financiers ? Est-ce un projet qui n’intéresse que lui ? Tout porte à le croire car depuis lors, plus rien ne bouge. C’est lui qui avait lancé le projet raison pour laquelle il porte son nom.Doukouré Mosutapha, marché, Yopougon, Alassane Ouattara, régime, Bédié, construction, mairie, Treichville, Adjamé

Les commerçants de la commune avaient retrouvé espoir le temps des élections municipales. Et pour cause, Doukouré Moustapha qui était en lice avait fait de l’achèvement de ce marché le point focal de sa campagne. Mais à présent qu’il n’a été élu, que fera-t-il ? Mieux que-deviendra le marché de Doukouré ?

Visiblement, si les travaux sont restés à l’arrêt après le départ de la maire PDCI RDA, il faut croire que rien ne pourrait être fait alors. La réalité est que, les régimes se succèdent en Côte d’Ivoire sans qu’aucun d’eux ne se sente concerné par la finition de cet ouvrage. Et pourtant l’argent du contribuable a déjà été engagé pour l’entame des travaux.

Doukouré Mosutapha, marché, Yopougon, Alassane Ouattara, régime, Bédié, construction, mairie, Treichville, Adjamé


A l’image de Treichville ou encore d’Adjamé, Yopougon a besoin d’un marché de cette envergure avec toutes les commodités. Nombre d’avantages y sont liés et pareille œuvre donne forcément une autre image.  

 

Williams F. Akiré

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE

 

mardi, 28 mai 2013

BONOUA : GAZ-CARBURANT : Voilà où l’argent travaille !

Si les ivoiriens cherchent encore où « l’argent travaille » comme l’a dit Alassane Ouattara, le président de la République, ils peuvent aller voir du côté de Bonoua. « Ici l’argent travaille et tu n’a plus de problème » confie un chauffeur de taxi de la ville quand on lui demande comment faire pour utiliser le gaz comme carburant sans souci et en foulant bien sûr au pied les interdictions. «  C’est un papier qui se fait à 24 000 FCFA je crois à la mairie et tous les taxis d’ici sont alimentés par le gaz. Les moteurs y sont adaptés et même si on veut passer au carburant il faut aussi changer le moteur » poursuit un peu hésitant et méfiant le chauffeur de taxi.

La réalité est qu’après Yamoussoukro, Bonoua aussi semble « légaliser » l’usage du gaz comme carburant. Et dans cette cité, les usagers sont presqu’insouciants des dangers et des normes « On va faire comment et puis ici on n’a pas encore vu de danger lié à cela donc y’a rien quoi », avoue en nous quittant notre chauffeur de taxi. A Bonoua, personne ne veut évoquer la dangerosité de cette pratique encore moins des mesures du gouvernement en la matière. Cependant, les dangers qui y sont liés, les habitants du quartier SOPIM de Yamoussoukro les connaissent avec la scène du taxi parti en feu le 29 Juillet 2012.

Si la question, de l’augmentation inexpliquée du prix du gaz domestique est très souvent mise sur la table. Le gouvernement et le ministre Adama Toungara en charge des mines et de l’énergie, devraient se pencher sur l’usage du gaz comme carburant, phénomène aux risques énormes.

 

Williams AKIRE

willardofian@live.fr

@WilliamsAKIRE