UA-82266538-1
topblog Ivoire blogs

lundi, 25 mars 2019

Meet'com de mars 2019 : du «  pili pili «  plein la gueule !

meetcom.jpgAu delà du bonheur offert aux papilles par la dégustation du poulet « Pili Pili », Franck Armel Touré, fondateur du restaurant Mister Pili Pili  a donné les tuyaux pour booster un business grâce au digital. Mais «  Le digital ne fait pas la magie. Il arrive en fin de course. », a expliqué l’invité du Meet'com initié par Marck Andy Amani et Foster Ncho.

Pour celui qui a étudié le marketing, la stratégie digitale part aussi d’une ligne éditoriale sûre. Et dans le cas du restaurant Mister Pili Pili, c’est le buzz et le newsjacking qui en sont les fondements. «  Les ivoiriens ont fini avec buzz. Donc autant créer avec ce qui est là. Mais on ne fait ni religion ni politique. », a-t-il précisé dans un parler à l’ivoirienne.

Mais, ce qu’il faudra retenir encore du deuxième Meet'com de 2019, c’est que le digital se base sur du concret. Une assertion que Franck Armel Touré explique par le fait qu’il  « faut déterminer son marché, sa cible puis son personnage »,  avant de dire « Je sponsorise une publication seulement quand elle fait au moins 100 likes sans sponsoring ». Celui-ci dira d’ailleurs qu’il ne consacre que 5 000 fcfa de budget au sponsoring sur Facebook, preuve qu’il faut connaitre le marché avant de commencer un business.

C'est donc un gros "like" pour ma deuxième participation à un Meet'com.

Williams F. Akiré

mercredi, 13 mars 2019

Ma première rencontre avec le web

web@30_News_0.png#WEB30 En 2002, je commençais à utiliser un ordinateur, dans un cyber café ( en face de la cité caféier à Yopougon, Niangon à droite). J'avais besoin de rendre un exposé sur le "cours de civilisation latino américaine" parce que j'étais en première année au département d'espagnol à l'Université de Cocody. Sylvain Dakouri sait de quoi je parle loll 
J'ai passé pratiquement 3 heures pour ne rien trouver. "Faut taper dans l'espace qui est là là", me disait avec un air de débarras le gérant du cyber café. L'heure à 700 fcfa ou 500 fcfa, je ne sais plus. Imaginez la douleur dans mon budget d'étudiant tout fraichement débarqué de Yamoussoukro... 
A cette époque, GOOGLE ? Je ne connaissais pas. Barre de recherche ? Je ne connaissais pas. 
Aujourd'hui, je gagne ma vie en grande partie (Gloire à JESUS) via le web et grâce au web. 
#WEB30

Williams F. Akiré